Êtes-vous prêts à vivre dans une maison intelligente ?

 In News

Nous entendons beaucoup parler d’Internet des Objets (IoT), de Big Data, d’objets connectés et de digitalisation. L’été ne fait pas exception, car les conférences et les rendez-vous sur ces sujets se multiplient de façon exponentielle tout comme les exemples de nouveaux modèles d’affaires innovants et rentables. De l’autre côté, un certain nombre d’individus (et aussi certains entrepreneurs) s’interrogent sur les avantages de ces technologies et sur les réelles opportunités économiques qu’elle pourraient générer. Parallèlement, les entreprises de l’IT et l’écosystème des start-ups apportent plusieurs réponses commerciales en s’appuyant sur les lieux où nous vivons au quotidien.

Du 13 au 17 septembre 2016, le Centre de congrès Hutchison Kay Baley de Dallas (USA) ouvrira ses portes aux entrepreneurs, aux architectes d’intérieur et aux passionnés de la domotique. Présenté sous le slogan « Big Thinking. Big Network. Big Future. All under one Roof », l’événement CEDIA 2016 se positionne comme « une vitrine mondiale des plus grandes pensées, des innovations et des connexions dans la technologie de la maison ». Lors de l’édition 2015, le bâtiment JawelBox de la société vaudoise Défi Technique a été primé comme la maison connectée la plus innovante et écologique d’Europe.

Quelles sont les sensations de vivre dans une maison intelligente ? Si cette question va concerner davantage les Génération Y et Z plutôt que leurs parents, nous pouvons définir une maison connectée comme un endroit où les objets connectés, les bases de données, les systèmes d’information et les interfaces se présentent sous forme d’interrupteurs intelligents pour l’épargne d’énergie, de systèmes de sécurité pour garantir le contrôle de la maison à distance, d’applications pour un réglage automatique du chauffage ou pour localiser les membres de la famille en temps réel, etc. AwoX, société française spécialisée dans l’IoT dédié à l’univers du Smart Home, se veut l’acteur de référence des technologies sans fil autour du standard DLNA (Digital Living Network Alliance), qui permet à 2 milliards d’appareils de partager des contenus multimédia entre eux.

En Suisse, le marché des maisons connectées a pris son envol. S’appuyant sur le système Fibaro, Hi-domotique promet d’offrir à l’habitant le plein contrôle de son appartement ou de son bureau sans endommager l’infrastructure du site. Suite à l’installation de l’appareil Home Center 2, toutes les données sur la consommation d’énergie, la surveillance ou le réglage de la lumière dans les pièces sont consultables depuis smartphones, tablettes et ordinateurs. E-Smart, spin-off de l’EPFL, propose un écran tactile pour faire converger toutes les informations envoyées par des micromodules installés derrière les interrupteurs et les compteurs. Parmi les services à disposition des familles, la start-up lyonnaise Masmarthome a développé le Parrot Flower Power, capteur intelligent pour plantes qui en reconnait les besoins vitaux et fournit les données nécessaires à contrôler leur santé.

En plus des start-ups, un nombre (encore restreint) de grands groupes et de PME saisit les opportunités de business issues des combinaisons entre les technologies innovantes, l’acquisition de jeunes professionnels aux nouvelles compétences et la volonté d’intégrer l’innovation dans leur modèle d’affaires. Pour les autres, nous rappelons que la transformation digitale vient de sonner à la porte de notre quotidien.

Crédit photo : iPadHelp 

Recommended Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.