La transformation digitale, selon l’un de nos sparklers

 In Interview

ONDACO vit le présent de l’économie suisse et voit les opportunités offertes par l’innovation et la transformation digitale.
Attentifs aux mutations en cours dans le monde des affaires de l’économie romande, nous avons donné la parole au Dr. Toni Conde, sparkler ONDACO, fondateur de deux startups et d’une spin-off de l’EPFL, dont PersonalCare Systems™. L’auteur du livre Humains Virtuels (2015) expose les enjeux aussi bien que les menaces incombant sur les entreprises restées au balcon du changement.

Dr. Conde, qu’est-ce que c’est la transformation digitale aujourd’hui ?

«Il y a des gens un peu innovateurs qui ont déjà senti le vent tourner. Cela n’a rien à voir avec la technologie, mais plutôt avec des aspects stratégiques des entreprises,  liés aussi au management et à la gouvernance. Ce sont les questions fondamentales, car la technologie vient après. Aujourd’hui, je ne vois pas de transformation digitale sur le terrain et il y a beaucoup de personnes qui n’ont pas encore compris la nécessité d’opérer ce changement.»

Quels sont les éléments-clés à considérer dans la transformation en cours ?

«Il y a 4 trends technologiques qui sont en train de changer complétement les stratégies des entreprises : le Cloud, les réseaux sociaux, les terminaux mobiles intelligents et l’analyse des grands volumes de données. Aujourd’hui, le Big Data c’est la tarte à la crème ! Il s’agit d’utiliser les informations brutes récoltées, afin de pouvoir compléter les trois autres technologies.»

Pourriez-vous nous illustrer un exemple concret ?

«Dans une entreprise qui veut ou qui doit se transformer, le responsable actuel de l’ICT devra de plus en plus partager son budget avec les responsables du Marketing, des Finances, etc., en se convertissant en Chief Innovation Officer. Cela veut dire que le département chargé de l’ICT doit se couper en deux : une partie qui s’occupe de l’ICT opérationnel et qui adapte ces technologies aux normes et aux standards définis dans l’entreprise, l’autre qui teste en interne les nouvelles idées, en collaborant par exemple avec des startups. L’objectif est de créer des nouvelles activités et des nouveaux business destinés à enrichir le portfolio de produits et de services offert aux clients externes.»

Quels sont les enjeux pour les entreprises ?

«Si nous restons sur cet exemple, l’ICT doit apporter de la valeur ajoutée. L’ICT doit impérativement s’aligner avec le business de l’entreprise, ce qui à ce jour est vrai seulement en partie. Cependant, si le business se digitalise, l’ICT doit suivre aussi avec des prestations. Pour cela, il faut qu’il y ait un changement de mentalité dans l’entreprise. Il faut que les informaticiens soient à même d’avancer des propositions, d’avoir des idées. Cela implique des investissements sur la formation du personnel, par exemple en design thinking

Dr. Conde, la startup PersonalCare Systems™ (PCS) opère dans l’un des marchés les plus réticents au changement, celui de la santé.  Quel est votre apport à l’innovation dans ce secteur ?

«Dans le cas de PCS et de la solution mise en œuvre pour l’accompagnement des personnes âgées ou dépendantes, l’idée a été de mettre ensemble des capteurs que nous avons développés et de créer quelque chose selon une approche complètement disruptive de ce marché. Nous ne demandons plus à la personne d’appuyer sur un bouton, mais c’est sa maison qui devient intelligente et qui envoie des informations sur les comportements et les habitudes de son résident. Ces routines journalières sont apprises après environ 15 jours, ce qui nous permet d’obtenir un profil du résident. Le profil créé va ainsi déclencher des messages d’alerte ou d’alarmes qui emmènent ses proches à se poser des questions ou à aller beaucoup plus loin en cas de chute ou de pathologies plus graves.»

Quelles sont les perspectives d’évolution pour PersonalCare Systems™ ?

«Aujourd’hui, notre approche s’adresse aux personnes âgées et pas complétement autonomes à partir de 70 et plus, ainsi qu’aux personnes seules en perte d’autonomie. Notre Core business n’est pas seulement la technologie et les services proposés, mais tous les outils intelligents inspirés aux neurosciences que nous développons afin de nous adapter aux différentes pathologies. L’étape suivante sera de s’adapter à d’autres maladies dégénératives. Pour nous, la clé est dans l’innovation permanente et le design thinking

Les cas et exemples décrits dans cette interview vont se multiplier dans un environnement en pleine mutation et à un rythme croissant.
Chez ONDACO, nous sommes conscients qu’une partie plus ou moins grande de votre business va être digitalisée au cours des 12-36 prochains mois. Cette évolution inéluctable est destinée à toucher toutes les industries.

La transformation digitale de votre business vous permettra d’affronter les changements à venir.

Crédit photo : Adobe Stock

Recommended Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.