Le marché de l’automobile prend lui aussi la route de la transformation digitale

 In News

Le Salon International de l’Automobile a accueilli ce matin les premiers passionnés de quatre roues. Jusqu’au 13 mars, la 86e édition de l’événement montrera au public les nouveaux modèles de véhicules, y compris quelques nouvelles « voitures vertes » ou « énergétiquement efficaces ».

Dans les coulisses des événements grand public, le marché de l’automobile parcourt la route de la transformation digitale. Il ne s’agit plus seulement de l’avancée du car-sharing ou des voitures écologiques, mais de concepts et outils emmenant à une révolution des usages et de la construction même de ce moyen de transport.

Par exemple, la maison Volvo vient de lancer une application pour smartphones capable de déverrouiller sans clef les portières de la voiture, par le biais de la technologie Bluetooth. De plus, le propriétaire pourra confier à une personne tierce l’usage partiel ou total du véhicule en choisissant la durée du prêt.

En prenant du terrain sur les progrès de l’alchimie homme-machine, l’entreprise américaine Tesla continue de développer son système d’autopilotage. La technologie Summon permet d’appeler et d’attendre son automobile directement devant la porte de la maison ou de l’autoriser à se garer toute seule dans le garage. Grâce aux senseurs installés sur la voiture, celle-ci pourra calculer au centimètre les espaces entre les obstacles et prendre place dans un parking de manière autonome.

Si les places de parking font défaut, l’application innovante Anagog dévoile celles qui vont se libérer 5 minutes avant le départ des véhicules qui les occupent. Cet usage intelligent et pratique des bases de données a vu la société de Tel Aviv remporter le prix de meilleure application pour automobiles au Mobile World Congress 2016.

Depuis quelques années, l’écosystème des voitures autonomes est rentré aussi dans le collimateur des entreprises suisses. La start-up lausannoise BestMile conçoit des plateformes à même de conduire à distance des moyens de transport sans conducteur. Une « tour de contrôle » assure par exemple la gestion d’une ou de plusieurs flottes de bus au même temps, en suivant le standard et les règles en vigueur pour le transport public.

Le marché de l’automobile vit des changements profonds aussi dans la construction des véhicules. Un an et demi s’est écoulé depuis l’impression de la première voiture 3D. Aujourd’hui, les voitures sorties de l’imprimante ont les mêmes fonctionnalités que celles sorties de l’usine.

La transformation des rouages de la chaîne de production représente ainsi une opportunité pour le développement de nouveaux modèles d’affaires dans les marchés des deux et des quatre roues. La rentabilité élevée et les bienfaits sur nos routines quotidiennes peuvent devenir les points forts pour vaincre toute résistance au changement dans ce secteur.

Lors de notre atelier de co-création du 23 février dernier, les participants ont clairement identifiée l’impression 3D et l’autopilotage comme deux parmi les outils fondamentaux pour offrir des solutions concrètes aux problématiques de la mobilité. Plusieurs idées innovantes ont vu le jour pendant nos séances d’idéation et, même pour les plus originales, nous nous sommes aperçus que la plupart des outils pour les réaliser existent déjà.

Nous les illustrerons pendant notre événement du 15 mars 2016.

Crédit photo : Adobe Stock

Recommended Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.