Le travail collaboratif et les nouvelles stratégies managériales

 In News

Textes: Mirko Venturi et Marco Piermartiri

La réalité quotidienne du monde du travail vit une transformation sans précédent. D’après une étude du cabinet international IDC, d’ici 2020 le chiffre d’affaires généré par les services cloud atteindra plus de 195 milliards de dollars. En particulier, les dépenses en logiciels, plateformes et infrastructures en tant que services (SaaS, PaaS et IaaS) de la part des pays de l’Europe de l’Ouest devraient augmenter de 20,8% par an. Parallèlement, le 85% des effectifs embauchés par les grandes entreprises seront en charge de garantir l’éclosion de nouveaux marchés à travers le développement d’applications et services innovants.

«Nomadisme numérique», «espaces de coworking», «cloud» «big data» et «travail collaboratif» sont les expressions destinées à entrer dans le langage professionnel des CEO, des employés et de l’ensemble du personnel des entreprises. Tandis que l’évolution des façons de travailler reste une conviction unanime parmi les entrepreneurs, la plupart de ces derniers s’interrogent sur les impacts que tels changements peuvent déterminer vis-à-vis du chiffre d’affaires et des collaborateurs.

Au même temps, les groupes Adobe et Microsoft collaborent afin de créer des modèles de données standardisés pour leurs applications de marketing et business. Cela permettra aux entreprises misant sur l’innovation digitale de pouvoir fonder leurs futures stratégies commerciales sur de bases de données exploitables aussi par les sociétés clientes, par les partenaires et par les développeurs.

Malgré la croissance constante de commandes et d’abonnements aux supports SaaS, PaaS et Iaas effectués de la part des PME suisses, quelques questions sur les outils, la stratégie et la concrétisation d’un mode de travail de type collaboratif demeurent pour la plupart des CEO, tout comme les conférences et les tables rondes programmées autour du sujet. En Suisse romande, c’est le cas du débat «Collaboration et Valeurs 4.0 – Paradoxe du travail collaboratif», organisé par la Fédération des Entreprises romandes et prévu à Genève le 11 octobre prochain.

Si l’usage de nouveaux outils et l’adoption de nouvelles façons de travailler peuvent bouleverser le quotidien de l’entreprise, les indécisions sur les changements des méthodes de travail et sur l’approche managériale à adopter risquent d’éloigner la société des objectifs prévus dans son modèle d’affaires. Entre temps, l’innovation des produits et des services fournis, la flexibilité du personnel et une organisation du travail en syntonie avec les exigences des nouveaux clients (à partir de l’expérience utilisateur et de la personnalisation de l’éventail produits/services) renforcent le positionnement des nouveaux concurrents sur le marché.

Crédit photo : Trimble 

Recommended Posts
Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text.